Acido-basic

Qu'est-ce que c'est?

Dans l'idéal, notre alimentation quotidienne devrait se retrouver équilibrée à la fin de la journée!

Quelles sont les causes d’une hyperacidité ?

 

Un grand nombre d’influences peut engendrer la formation excessive d’acides dans notre corps.

On établit une distinction entre les facteurs externes et les facteurs métaboliques ou internes :

 

Facteurs externes formateurs d’acides :

  • Consommation élevée d’aliments acidifiants (surtout les protéines animales):
    viande, charcuterie, poisson, fruits de mer, fromages, céréales, pâtes alimentaires

  • Ingestion trop faible d’aliments alcalinisants: fruits et légumes frais

  • Approvisionnement carencé en minéraux et oligo-éléments, neutralisants des acides importants : magnésium, calcium, zinc, potassium, manganèse

  • Apport de liquides faible ou erroné : boissons sucrées plutôt que l’eau ou le thé

  • Consommation régulière et abusive de denrées d’agrément : alcool (spiritueux), tabac

  • Sédentarité (conduit à une diminution de l’excrétion des acides)

  • Sollicitations psychiques et physiques élevées, stress, manque de sommeil

  

Facteurs internes formateurs d’acides :

  • Capacité réduite d’élimination des acides (par exemple, en cas de troubles fonctionnels rénaux chroniques)

  • Maladies intestinales inflammatoires chroniques

  • Diverses maladies (comme le diabète)

Mais comment se calcule l'équilibrage acido-basique de notre alimentation?

 

L’estimation de la charge acide personnelle peut se faire avec le tableau PRAL (Potential Renal Acid Load) des aliments, à télécharger à la fin de ce document.
 

Il est important de noter que ce n’est pas la sensation ressentie en ayant l’aliment sur la langue qui indique si l’aliment favorise l’acidose tissulaire, mais que c’est sa métabolisation alcaline ou acide qui est déterminante!

 

La valeur exprimée en mEq/100g indique si l’effet de l’aliment concerné est:

  • Basifiant (indice négatif, bleu)

  • Acidifiant (indice positif, rouge)

  • Neutre (gris)

 

En général, on veillera à une prédominance de denrées alimentaires basifiantes dans l’alimentation quotidienne.

Que se passe-t-il lors de de déséquilibre ACIDO-BASIQUE: ?

L'organisme humain n'a pas été conçu pour se retrouver en suracidification alimentaire constante.
À la longue, l'organisme va s'épuiser et peu à peu, ouvrant petit à petit la porte à de nombreux problèmes, comme par exemple ci-dessous (liste non exhaustive):

 

  • Fatigue excessive

  • Rigidité ou inflammations musculaire ou tendineuse

  • Douleurs articulaires

  • Brulures gastriques, ulcères

  • Faiblesse du foie

  • Système digestif fluctuent, voire inflammations du système digestif

  • ...

Surveillez régulièrement votre pH urinaire !

La mesure du pH de l'urine ( 2ème urine du matin) permet de se faire une bonne idée de la charge acido-basique globale de notre organisme:

Un pH situé à ce moment entre 7,0 et 7,4 sera idéal, et bien équilibré

Un pH situé à ce moment entre 6,5 et 6,8 sera acceptable

Un pH situé à ce moment entre 5,2 & 6,2 sera à rectifier (trop acide)

 

Vous pouvez vous-même estimer votre bilan acido-basique au moyen des bandelettes de papier réactives.

* Il est fortement recommandé, spécialement lorsque les bandelettes indiquent une charge trop acide pendant plusieurs jours, de réduire durablement la charge alimentaire acidifiante, et d'augmenter la charge alimentaire basifiante, ou de contacter votre thérapeute ou votre médecin pour un contrôle !

Comment calculer l'équilibre acido-basique au moyen de l'indice PRAL?

En général, on veillera à une prédominance de denrées alimentaires basifiantes dans l’alimentation quotidienne.

 

Au début, lorsque l'on est pas encore familier avec les valeurs PRAL des aliments, il peut être utile de vérifier l'indice PRAL au moyen d'une liste que vous pouvez télécharger gratuitement à la fin de ce document.

 

Le calcul se fait en additionnant les valeurs PRAL de tous les aliments ingurgités pendant la journée (du lever au coucher).

 

Une valeur PRAL négative (en vert sur la liste), indiquera que l'aliment est alcalinisant.

Plus la valeur négative sera élevée, plus l'aliment sera basifiant.

 

Une valeur PRAL positive (en rouge sur la liste), indiquera que l'aliment est acidifiant.

Plus la valeur sera élevée, plus l'aliment sera acidifiant.

 

Sachant que la valeur PRAL d'un aliment est indiquée pour une quantité de 100 gr, il suffira d'extrapoler cette valeur avec la quantité approximative de l'aliment dans votre assiette.

Remarque: Si vous ne trouvez pas un aliment sur la liste, alors choisissez l'aliment le plus proche de la même famille (par ex. "Pain toast" n'est pas sur la liste. Choisissez alors "Pain blanc" ou "pain de froment mixte" ).

Voici un exemple de calcul :

Dans cet exemple, la somme des aliments donne une valeur PRAL de -14.56
 

Mon alimentation de cette journée est donc basifiante (pour autant que mes aliments soient le moins chargés possible en pesticides et autres produits chimiques) !

Téléchargez le tableau PRAL des aliments:

Exemples de repas équilibrés selon ce concept d'équilibre acido-basique :


il vous est possible de télécharger ci-dessous (format .PDF) des propositions de menus adaptés à votre régime alimentaire (classique, végétarien, sans lactose, sans gluten, fodmaps).

Plan d'alimentation selon l'équilibre ac
Plan d'alimentation selon l'équilibre ac
Plans d'alimentation pour Fb Acidobasic
Plans d'alimentation pour Fb Acidobasic
Plans d'alimentation pour Fb Acidobasic
Tableau_PRAL_tronqué.jpg
Tableau_PRAL_tronqué.jpg
ACIDOBASIC : L'équilibre acido-basique par Pascal Cavin

Contactez Pascal

Retour vers le haut

Le saviez-vous?

Chaque aliment que vous ingurgitez comporte une caractéristique acido-basique!

Alors que l’évaluation de la charge acido-basique de l’organisme se mesure par le pH de l’urine,
l’estimation de la charge acide des aliments se mesure par la valeur PRAL

La Dynamique ACIDO-BASIQUE:

Qu’est-ce qu’on entend en fait par un bilan acido-basique équilibré et pourquoi est-il tellement important pour notre corps ?

 

Qu’une substance ait une action acidifiante ou alcalinisante sur le métabolisme, cela ne tient pas à son goût, mais est en corrélation avec ses propriétés chimiques. Ces propriétés sont exprimées par la valeur du pH.

 

Tous nos fluides corporels (tels le sang, les sucs gastriques, les larmes) possèdent une valeur de pH caractéristique qui va de très acide à alcalin.

 

Pour le maintien d’un fonctionnement métabolique optimal, il est déterminant que la valeur du pH spécifique d’un fluide corporel défini soit maintenue constante dans des limites étroites.

 

Notre organisme dispose à cet effet d’un grand nombre de divers mécanismes de régulation (systèmes tampons) pour conserver cette valeur du pH constante.

Une grande partie des acides est neutralisée via ces systèmes tampons ou excrétée par l’air expiré, les reins et la sueur.

En cas d’excès d’acides, les réserves tampons alcalines dans le sang sont trop sollicitées, de sorte qu’il en résulte une modification du pH sanguin.

Une acidose latente apparaît alors (charge acide dans les tissus) et représente un facteur qu’il ne faut pas sous-estimer, car il peut poser des problèmes pour la santé.

Dans notre alimentation courante, les aliments formateurs d’acides prédominent malheureusement le plus souvent. Notre mode de vie « stress, pollutions » ajoute encore une charge acide.